Victoire au 5ème Challenge Performance 2 roues électriques, Salon Ever (Monaco)

Une pilote Pegasus Racing électrise Monaco !

Amandine Foulard pilote une Ligier-Honda dans le Challenge Endurance Proto V de V et le championnat Speed Euroseries. Elle fait partie de l’équipe Pegasus Racing, qui a participé aux 24 Heures du Mans et remporté de nombreux titres ces dernières années. Le team strasbourgeois est également connu pour chercher à limiter l’impact environnemental de ses activités sportives. Parmi ses partenaires figure IC Engineering, une entreprise également alsacienne, notamment spécialisée dans les énergies alternatives. Ces protagonistes se sont retrouvés au Salon Ever des Véhicules Écologiques & Énergies Renouvelables… et Amandine a remporté l’épreuve d’autonomie du 5ème Challenge Performance 2 roues électriques, au guidon d’un cyclo etricks sur le tracé du Grand Prix de Monaco !

L’etricks est un cyclomoteur électrique construit en France par la firme SEV, basée au Pôle Mécanique d’Alès. Il ne pèse que 36 kg grâce à son cadre en aluminium, atteint 45 km/h et dispose d’une autonomie de 50 kilomètres avec sa batterie additionnelle. De son côté, IC Engineering a conçu une station d’énergie autonome permettant de recharger ses eTricks n’importe où à l’aide de l’énergie solaire ainsi qu’un astucieux flight-case « 2 en 1 », équipé d’un panneau photovoltaïque permettant à la fois de transporter et de recharger les cyclos ! L’équipe Pegasus Racing a souvent eu recours à ce système pour ses déplacements dans les paddocks des circuits.

Philippe Ischia, le dirigeant d’IC Engineering, est à la base de l’idée de participer à l’originale compétition organisée dans le cadre du salon Ever. « Quand l’opportunité s’est présentée, j’ai tout de suite pensé à Amandine pour piloter le etricks que nous exposions sur notre stand. La règle du jeu était de parcourir la plus longue distance possible pendant 2 heures 30… sans tomber en panne, bien sûr ! »

Amandine Foulard nous raconte sa chevauchée victorieuse dans les rues de la Principauté : « Notre stratégie était de respecter une vitesse moyenne de 25/30 km/h pendant la première partie de l’épreuve, afin de disposer d’une réserve d’énergie pour la fin de parcours. Il fallait bien calculer les trajectoires dans la partie en descente du tracé où l’etricks se recharge et où j’essayais d’utiliser le moins possible l’accélérateur. A une heure du but, j’ai vu qu’il me restait pas mal de batterie alors j’ai attaqué. J’ai gagné en ayant parcouru 69 kilomètres. » Et Philippe Ischia de conclure : « il restait une petite réserve dans la batterie, nous pourrons donc optimiser le tableau de marche pour l’année prochaine. »

Amandine retrouvera bientôt son proto Ligier et l’équipe Pegasus Racing de Claude et Julien Schell pour la suite de la saison, qui passera par la Speed Euroseries et un programme partiel en Challenge Endurance Proto V de V.

Infos IC Engineering : www.ic-engineering.fr
Infos Pegasus Racing: www.pegasus-racing.com